07 juillet 2021

Eswatini: La délégation de la Communauté de développement d’Afrique australe (SADC) en Eswatini n’a rencontré que le côté gouvernement et personne du côté contestation. La société civile en est déçue.
https://www.rfi.fr/fr/afrique/20210707-contestation-en-eswatini-pour-la-soci%C3%A9t%C3%A9-civile-la-visite-de-la-sadc-a-%C3%A9t%C3%A9-d%C3%A9cevante

Réfugié.e.s au Sahel, en Libye, en République Centrafricaine : Un podcast RFI de 4’30’’, une interview avec Filippo Grandi, Haut-Commissaire des Nations unies pour les réfugiés, qui survole les difficultés majeures. Au Sahel, «les interventions sécuritaires, qui vont être ajustées dans les prochains mois, doivent être complémentées par une action plus déterminée pour soutenir le travail des États et les renforcer, ainsi que pour renforcer le développement, l’éducation, l’emploi … Tout cela est nécessaire pour contrecarrer l’influence des groupes armés et de la violence.» Rien de neuf.
https://www.rfi.fr/fr/podcasts/invit%C3%A9-afrique/20210707-augmentation-du-nombre-de-r%C3%A9fugi%C3%A9s-au-sahel-il-y-a-une-combinaison-de-causes

Belgique/objets volés en RDC : L'État belge ne se considère plus comme propriétaire d’«environ 800 objets dont il est certain qu'ils ont été volés, pillés ou achetés sous la contrainte». Même si ces objets restent, pour le moment, en Belgique, on et prêt à les restituer. Pour d’autres «32 000 objets qui se trouvent dans les collections fédérales belges, mais dont la provenance est incertaine (…) la Belgique veut accélérer le processus d'enquête, des études de provenance, menées par des experts belges et congolais.» Entre-temps, une commission parlementaire vérité et réconciliation sur la colonisation est à l’œuvre et censée présenter son rapport en 2022.
https://www.rfi.fr/fr/afrique/20210707-rdc-la-belgique-pr%C3%A9sente-un-calendrier-pour-la-restitution-des-%C5%93uvres-d-art

Algérie : La composition du nouveau gouvernement est connue. Premier ministre Aymen Benabderrahmane conserve les Finances. Ramtane Lamamra devient ministre des Affaires étrangères (il l’était déjà 2013-17). A la Justice, Belkacem Zeghmati a été remplacé par Abdelrachid Tebbi. Pas de changements à l’Intérieur (Kamel Beldjoud), à la Santé (Abderahmane Benbouzid), aux Affaires religieuses (Youcef Belmehdi), à l’Industrie pharmaceutique (Lotfi Benbahmed), à la Communication (Ammar Belhimer), à l’Energie (Mohamed Arkab), à l’Education nationale (Abdelhakim Belaabed) et au Commerce (Kamel Rezig).
https://www.jeuneafrique.com/1200125/politique/algerie-le-nouveau-gouvernement-devoile-retour-surprise-de-ramtane-lamamra/

Mozambique : La force d’attente de la SADC est-elle la solution ? Pénuries de carburant et de munitions, manque de moyens aériens (avions, hélicoptères et drones), conflits au sein de la chaîne hiérarchique entre la police (ministère de l’Intérieur) et l’armée (ministère de la Défense)… «le constat est là. Forte de quelque 12 000 hommes, l’armée mozambicaine, même soutenue par les supplétifs privés (des mercenaires russes de Wagner et sud-africains de Dick Adisory Group), n’est pas parvenue à mettre en échec les jihadistes d’Al-Shabab, qui comptent de 1.500 à 4.000 combattants, selon des estimations toujours difficiles à établir.» Maintenant, avec la force d’attente de la SADC, dans l’opinion d’un analyste d’EIU, «(l)es membres de la SADC veulent une intervention, mais craignent de s’enliser dans un conflit sans fin. En face, les autorités mozambicaines vont faire leur possible pour cantonner le soutien de la coalition à la protection des installations gazières qui représentent une manne financière pour le pays.»
https://www.jeuneafrique.com/1198528/politique/mozambique-face-aux-jihadistes-les-troupes-de-la-sadc-peuvent-elles-pallier-lechec-de-larmee/