29 mars 2021

Congo-Kinshasa: La Somika (Société Minière du Katanga – qui produit de l’acide sulfurique, du cuivre et du cobalt) essaie de se défendre contre les accusations des habitant.e.s de la commune annexe, dans la périphérie de la ville de Lubumbashi : la pollution mettrait leur santé à mal. Selon Somika, «tout est mis en œuvre pour réduire sensiblement les effets de la pollution». Ça ne semble pas suffire, «l’air est suffocant». Et l’eau des puits pose problème aussi. L’article fait suite à un podcast RFI de 2’13’’ du 18 mars.
https://www.rfi.fr/fr/afrique/20210329-rdc-la-somika-r%C3%A9pond-%C3%A0-la-col%C3%A8re-des-habitants
et aussi : https://www.rfi.fr/fr/podcasts/reportage-afrique/20210317-rdc-la-pollution-au-quartier-somika-de-lubumbashi

Mali : Un podcast RFI de 5’00’’ avec une interview avec le maire de Tombouctou sur la cérémonie de réparation symbolique des mausolées de Tombouctou le mardi 30 mars et la situation actuelle, sécuritaire et politique.
https://www.rfi.fr/fr/podcasts/invit%C3%A9-afrique/20210329-aboubacrine-ciss%C3%A9-maire-de-tombouctou-l-ins%C3%A9curit%C3%A9-ennemi-commun-des-diff%C3%A9rentes-communaut%C3%A9s

Côte d’Ivoire : De 170.000 tonnes il y a dix ans, la production ivoirienne de caoutchouc est montée à maintenant 1 million de tonnes par an – 80% de la production africaine. Cela se fait sur 600.000 ha et implique 160.000 petit.e.s producteurs et productrices et fait de la Côte d’Ivoire le 4e pays producteur du monde. Reste à renforcer la filière de transformation. Un podcast RFI de 2’18’’.
https://www.rfi.fr/fr/podcasts/afrique-%C3%A9conomie/20210328-la-c%C3%B4te-d-ivoire-devient-le-quatri%C3%A8me-producteur-mondial-de-caoutchouc-naturel-premier-africain

Côte d’Ivoire : Les forces de sécurité ivoiriennes à Kafolo dans le nord-est du pays, proche de la frontière burkinabè, ont été la cible d’une attaque entre 0h et 1h dans la nuit de dimanche à lundi. Selon un bilan provisoire, deux militaires et trois parmi la soixantaine d’assaillants lourdement armés seraient morts pendant les combats qui ont duré une heure. Quatre militaires ivoiriens ont été blessés. «Kafolo avait été la cible d'une attaque jihadiste qui avait fait 14 morts dans les rangs des militaires ivoiriens en juin dernier.»
Au cours d’une autre attaque, à Kolobougou au nord-ouest du département de Téhini, également proche de la frontière burkinabè, ciblant un poste de gendarmerie, un gendarme a été tué.
Pendant que l’attaque de Kafolo est classée comme jihadiste par les autorités, ce n’est pour le moment pas le cas pour celle de Kolobougou.
https://www.rfi.fr/fr/en-bref/20210329-c%C3%B4te-d-ivoire-les-positions-des-forces-de-d%C3%A9fense-et-de-s%C3%A9curit%C3%A9-vis%C3%A9es-par-une-attaque-%C3%A0-kafolo-dans-le-nord
Et surtout : https://www.rfi.fr/fr/afrique/20210329-c%C3%B4te-d-ivoire-deux-attaques-visent-des-forces-de-d%C3%A9fenses-dans-le-nord

Côte d’Ivoire : Au procès aux assises de Paris qui s’ouvre aujourd’hui lundi, 16 ans après le bombardement ivoirien de la base française de Bouaké qui a causé la mort de 9 militaires français et un civil américain et blessé 38 personnes, les parties civiles espèrent comprendre pourquoi les autorités françaises avaient relâché les mercenaires biélorusses et les copilotes ivoiriens des deux Soukhoï Su-25 de l’armée ivoirienne – qui seront absents du procès. Les ex-ministres de l’Intérieur, de la Défense et des Affaires étrangères de la France, Dominique de Villepin, Michèle Alliot-Marie et Michel Barnier, seront écouté.e.s en tant que témoins.
https://www.rfi.fr/fr/afrique/20210329-proc%C3%A8s-du-bombardement-de-bouak%C3%A9-en-c%C3%B4te-d-ivoire-les-attentes-des-parties-civiles
et aussi : https://www.rfi.fr/fr/afrique/20210329-le-proc%C3%A8s-du-bombardement-de-bouak%C3%A9-en-c%C3%B4te-d-ivoire-s-ouvre-aux-assises-de-paris

Mali : Attendu depuis deux ans, les 1.200 soldats du bataillon tchadien pour la lutte contre les terroristes dans le fuseau centre du Sahel est finalement sont aujourd’hui arrivés dans le Gourma malien et ont «fait la jonction avec 900 soldats de la force conjointe et un sous groupement tactique désert de la force Barkhane». Ils vont participer à une opération de ratissage appelée «Samata 3» qui va débuter dans les prochains jours.
https://www.rfi.fr/fr/afrique/20210329-g5-sahel-le-bataillon-tchadien-est-arriv%C3%A9-%C3%A0-la-fronti%C3%A8re-malienne

Niger : Podcast RFI de 14’54’’, interview avec Mohamed Bazoum, le président élu qui demande à la France de maintenir le dispositif aérien au Sahel même s’il devait y avoir un retrait partiel de la force Barkhane. En 2016-17, le Niger aurait essayé «de négocier une trêve avec les jihadistes, mais a dû y renoncer face à leur intransigeance».
https://www.rfi.fr/fr/podcasts/invit%C3%A9-international/20210329-entretien-exlusif-niger-le-pr%C3%A9sident-%C3%A9lu-mohamed-bazoum-demande-aux-fran%C3%A7ais-de-maintenir-leur-dispositif-a%C3%A9rien

28 mars 2021

Madagascar : Didier Ratsiraka, «l’Amiral rouge», chef d’Etat de 1975 à 1993et de 1997 à 2002 est mort ce dimanche matin à 84 ans. Pendant son premier mandat, «ce proche de Fidel Castro met en place la malgachisation de l'enseignement et des noms de villes ainsi qu’une politique socialiste.» Après son deuxième mandat il dût partir en exile à cause du conflit avec son adversaire et successeur Marc Ravalomanana. «Il rentre définitivement au pays en 2013 pour participer au sommet de la réconciliation nationale (…) Depuis son retour et jusqu'à très récemment, Didier Ratsiraka, fondateur du parti Avant-Garde pour la révolution malgache (Arema), restait actif dans la politique malgache.» En 2018, il était candidat malheureux aux présidentielles.
https://www.rfi.fr/fr/en-bref/20210328-madagascar-l-ancien-chef-de-l-%C3%A9tat-didier-ratsiraka-est-mort-%C3%A0-84-ans

France/Rwanda : François Graner, membre de l’association Survie, co-auteur du livre «L’État français et le génocide des Tutsis» reconnait que la Commission  Rwanda ait fait un travail important de recherche dans les archives, mais «il estime que le rapport ne fait pas de grande révélation. Il attend toujours que la justice puisse enquêter en profondeur sur le sujet, ainsi que des changements dans la politique extérieure de la France. Il regrette que les experts de la commission Duclert n’aillent pas assez loin.» Un audio de 7:25 de RFI.
https://www.rfi.fr/fr/afrique/20210328-fran%C3%A7ois-graner-on-aimerait-que-le-rapport-de-la-commission-rwanda-aille-plus-loin

Guinée : Hier samedi, l’Union des forces démocratiques de la Guinée (UFDG), le principal parti de l’opposition, a tenu sa deuxième assemblée générale virtuelle – à défaut de pouvoir le faire en réel, son siège étant fermé par les forces de sécurité depuis octobre 2020. Dans son discours de clôture de cette rencontre, Cellou Dalein Diallo, chef du parti, a dénoncé les arrestations des membres du parti et attaque : «La crise économique, marquée notamment par une baisse drastique du revenu des ménages, une aggravation du chômage et une flambée du prix des denrées de première nécessité - conséquence directe de la dépréciation de la monnaie nationale -, la fermeture des frontières et l’augmentation fantaisiste des impôts des taxes. Les misères que nous vivons ne sont pas une fatalité, mais la conséquence d’une mauvaise gouvernance.»
https://www.rfi.fr/fr/afrique/20210327-guin%C3%A9e-l-ufdg-organise-sa-seconde-assembl%C3%A9e-virtuelle-pour-remobiliser-ses-militants

Djibouti : Les shebabs somaliens ont, dans une vidéo publiée samedi, appelé à frapper les intérêts américains et français à Djibouti. Ismaël Omar Guelleh aurait «transformé Djibouti en une base militaire d'où chaque guerre contre les musulmans en Afrique de l'Est est planifiée et exécutée». Les shebabs avaient réclamé une attaque suicide en mai 2014 contre un restaurant prisé par les étrangers à Djibouti, faisant un mort et au moins une vingtaine de blessés.
https://www.rfi.fr/fr/afrique/20210328-les-shebabs-appellent-%C3%A0-attaquer-les-int%C3%A9r%C3%AAts-am%C3%A9ricains-et-fran%C3%A7ais-%C3%A0-djibouti

Angola : Le sud-ouest du pays (Kwanza-Sul, Benguela, Huambo, Namibe, Huila) subit une sécheresse de grande ampleur. Les habitant.e.s de ces régions commencent à quitter leurs terres.
https://www.rfi.fr/fr/afrique/20210328-angola-la-s%C3%A9cheresse-dans-le-sud-ouest-oblige-les-familles-%C3%A0-quitter-leurs-terres

Soudan : Les autorités de transition et le Mouvement populaire de libération du Soudan-Nord (SPLM-N), l’un des derniers groupes rebelles du pays, retranché dans les monts Nouba au sud (Kordofan-Sud et Nil Bleu), ont signé aujourd’hui dimanche une déclaration de principe qui formera la base pour des négociations de paix. Le SPLM-N avait posé comme condition que le Soudan devienne un État laïc, respectant la diversité des religions. La déclaration reconnait la diversité ethnique/religieuse/culturelle du Soudan : «Aucune religion ne peut être imposée à qui que ce soit et l'État n'adoptera aucune religion officielle».
https://www.rfi.fr/fr/afrique/20210328-soudan-accord-de-principe-avec-l-un-des-derniers-groupes-rebelles-non-signataires-de-l-accord-de-paix