21 février 2021

Soudan du Sud : Selon le PAM, le Programme alimentaire mondial, 60% de la population – 7 millions de Sudsoudanais.es ont faim. Et ce chiffre pourrait encore grandir de 15% dans les mois qui viennent. Conflits, inondations, déplacements internes, Covid-19, inflation contribuent aux famines – et l’acheminement d’aide est rendu plus difficile = plus couteux par les inondations et surtout par les violences/
https://www.rfi.fr/fr/afrique/20210220-soudan-du-sud-les-causes-d-une-ins%C3%A9curit%C3%A9-alimentaire-grandissante

Côte d’Ivoire/Cinéma : Un film ivoirien fait partie des 15 films présélectionnés dans la catégorie du meilleur film international des Oscars 2021. Il s’agit de «La nuit des rois» de Philippe Lacôte, un film sanglant qui «raconte l’histoire d’une lutte de pouvoir à la Maison d’Arrêt et de Correction d’Abidjan, (…) où de jeunes détenus s’affrontent pour remplacer le vieux chef Barbe Noire, affaibli par la maladie.»
Le film tunisien «L’homme qui a vendu sa peau» de Kaouther Ben Hania a aussi été présélectionné dans la même catégorie.
https://www.burkina24.com/2021/02/20/cinema-un-long-metrage-ivoirien-selectionne-aux-oscars-2021-aux-etats-unis/

Religion et politique : «Prenons l’exemple du Maroc, qui est dirigé par un imam, le roi Mohammed VI. Figurez-vous que le roi Mohammed VI est un grand imam, pourtant, il dirige bien son pays. Qui connaît le Maroc sait que c’est un exemple dans le monde entier, en matière de développement, de démocratie et de leadership. C’est un pays qui n’a rien à envier aux (…) pays européens. Pourtant il est dirigé par un imam, Mohammed VI», Ce n’est pas pour prétendre lui-même à la présidence, mais pour qu’on ne tente pas à mettre des barrières entre la religion et la politique que l’imam Dicko du Mali aurait dit cela.
https://www.afrik.com/imam-dicko-ce-rapprochement-fait-avec-le-roi-mohammed-vi, repris sur https://netafrique.net/imam-dicko-ce-rapprochement-fait-avec-le-roi-mohammed-vi/

Guinée attaqué par le Portugal il y a 50 ans : Des sources jusque-là inexploitées révèlent de nouveaux détails sur l’opération Mar Verde de six navires de guerre portugais le 22 novembre 1970, dont la cible principale n’était pas la Guinée, mais la rébellion bissau-guinéenne : le PAIGC et son chef Amilcar Cabral. On voulait quand-même profiter de l’occasion pour en même temps se débarrasser du chef d’Etat guinéen, Sékou Touré. Ni Amilcar Cabral, ni Sékou Touré furent pourtant atteints.
Des opposant.e.s guinéen.ne.s de la diaspora regroupé.e.s dans le FLNG (Front de Libération Nationale de Guinée) avaient joué un rôle dans la préparation de cette attaque. Ces opposant.e.s guinéen.ne.s étaient en contact avec les autorités portugaises depuis 1966, mais ces dernières étaient restées sceptiques jusqu’en 1969 quand la PIDE (les services secrets portugais) entraient en jeu.
Il semblerait que ni la France ni l’Allemagne étaient au courant de l’attaque. Par contre il y aurait eu un soutien tacite/moral pour les opposant.e.s guinéen.ne.s de la part de Senghor/du Sénégal.
https://www.rfi.fr/fr/afrique/20210221-mar-verde-premi%C3%A8res-r%C3%A9v%C3%A9lations-des-archives-portugaises

Bénin : Deux haut.e.s fonctionnaires des Démocrates, le parti d’opposition de Boni Yayi, ont été convoqué.e.s par la Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme (Criet) pour être entendu.e.s à propos d’une affaire d’argent que leur aurait versé un commanditaire pour saboter le processus électoral. ««Calomnie, accusation grave et infondée», «de l’intimidation» selon Les Démocrates. Ce ne serait pas la première fois que le pouvoir se serve de la justice pour se débarrasser d’oppositionnel.le.s.
https://www.rfi.fr/fr/afrique/20210221-b%C3%A9nin-deux-personnalit%C3%A9s-du-parti-d-opposition-les-d%C3%A9mocrates-convoqu%C3%A9s-%C3%A0-la-criet

Niger : Le jour du deuxième tour des élections présidentielles, dans la commune rurale de Dargol/département de Téra/région de Tillabéri (ouest du Niger), 7 membres de la commission électorale locale sont morts quand leur véhicule a roulé sur une mine.
https://www.rfi.fr/fr/en-bref/20210221-niger-sept-membres-de-la-commission-%C3%A9lectorale-tu%C3%A9s-dans-l-explosion-de-leur-v%C3%A9hicule

20 février 2021

Ethiopie/Tigré/Etats-Unis : A cause des probables violations des droits humains dans la guerre contre le Tigré, les Etats-Unis ont suspendu 272 mio de dollars d’aide. Cette mesure semble une continuation des méthodes du gouvernement Trump qui, en août dernier, avait suspendu de l’aide «pour punir l’attitude d’Addis-Abeba dans les négociations sur le barrage de la Renaissance et le partage des eaux du Nil».
https://www.rfi.fr/fr/afrique/20210219-conflit-dans-le-tigr%C3%A9-washington-suspend-une-partie-de-son-aide-financi%C3%A8re-%C3%A0-l-%C3%A9thiopie

Congo-Kinshasa : A côté de Covid-19 et Ebola, la peste. En Ituri, plus spécifiquement dans les territoires de Djugu, Mahagi et Aru, 500 cas de peste ont été recensés et au moins 30 personnes sont décédées de la peste depuis les derniers 12 mois. Il s’agirait surtout de la peste bubonique, mais il y a aussi des cas de peste pulmonaire. On craint une propagation à plus grande échelle de la maladie, rendue plus probable à cause de grands déplacements – de Sud-Soudanais.e.s venu.e.s se réfugier pas loin des zones concernées ; et des populations fuyant les violences armées récurrentes.
https://www.rfi.fr/fr/afrique/20210219-rdc-des-cas-de-peste-recens%C3%A9s-en-ituri-inqui%C3%A8tent-les-autorit%C3%A9s

Mali : Hier vendredi, le Premier ministre malien Moctar Ouane a présenté son plan d’action pour la période de la transition au Conseil national de transition (CNT/le parlement intérimaire). Ses priorités seront : le renforcement de la sécurité, notamment par le recrutement de 25 000 militaires et la relecture de l’accord de paix d’Alger, signé en 2015 ; le dialogue avec les jihadistes ; la tenue des élections dans les délais (en mars 2022 au plus tard) ; la rationalisation du train de vie de l’État ; l’indépendance de la justice.
https://www.rfi.fr/fr/afrique/20210220-mali-le-plan-d-action-du-premier-ministre-pr%C3%A9sent%C3%A9-devant-le-cnt

Tchad : «C’est en 2013 que le régime tchadien a commencé à s’imposer comme la nation salvatrice d’une Afrique alors totalement démunie face au terrorisme.» Le sommet du G5 Sahel en début de semaine à Ndjamena a été «une consécration, utile, dans la perspective de la présidentielle d’avril prochain» pour Déby Itno qui est candidat pour un sixième mandat présidentiel. «La communauté internationale (…) feint la surdité (et une certaine cécité), par rapport aux pratiques du régime tchadien, au nom de l’efficacité du président Déby Itno dans la lutte contre le terrorisme dans les pays du Sahel.» Un podcast de RFI de 4’21’’.
https://www.rfi.fr/fr/podcasts/la-semaine-de/20210220-tchad-une-d%C3%A9solante-routine

Soudan/Ethiopie : La guerre est-elle imminente ? Khartoum a rappelé son ambassadeur en début de semaine. Et Addis accuse le Soudan «d’avoir violé les principes de base du droit international, de mener des campagnes de désinformation et d’adopter une attitude provocatrice». Selon Addis, ce serait l’Egypte qui manipulerait Khartoum.
Escarmouches et tirs d’artillerie ont fait plusieurs dizaines de morts depuis le début du conflit. «Le Soudan cherche à déployer son armée au nord d’el-Fashaga, après son avancée en décembre dernier qui lui a permis de reprendre 90% de cette région. L’Éthiopie réclame tout simplement le retrait de l’armée soudanaise avant toute discussion.» Jusque-là, les efforts de médiation n’ont pas pu éviter l’escalade.
https://www.rfi.fr/fr/afrique/20210219-jusqu-o%C3%B9-ira-l-escalade-entre-le-soudan-et-l-%C3%A9thiopie

Ethiopie/Tigré : La présidente du pays, Sahle-Work Zewde (l’Ethiopie est parlementaire, la présidence est une fonction surtout symbolique), semble avoir choisi son camp. Surprise : ça semble être celui des humanitaires et non pas celui du gouvernement Abiy. «Sur les réseaux sociaux, apparaissent des images de la présidente en visite à Mekele, la capitale provinciale du Tigré. Devant les photographes, on la voit réconforter une femme assise à même la route ou encore embrasser une petite fille blessée.» Et elle parle de besoins énormes, de violations des droits humains, de violences sexuelles contre les femmes…
https://www.rfi.fr/fr/afrique/20210220-conflit-au-tigr%C3%A9-la-pr%C3%A9sidente-%C3%A9thiopienne-sahle-work-zewde-sort-de-son-silence