17 février 2021

Mauritanie : L’Initiative pour la résurgence du mouvement abolitionniste (IRA) se trouve en crise. Une dizaine de responsables ont démissionné du parti parce qu’ils ne sont pas d’accord avec le rapprochement avec le pouvoir mise en œuvre par le leader du mouvement, Biram Dah Abeid depuis l’accession à la présidence de Ghazouani. Selon les démissionnaires, il faut pas soutenir un régime qui continue de commettre des violations des droits humains.
https://www.rfi.fr/fr/afrique/20210217-mauritanie-crise-au-sein-de-l-aile-politique-du-mouvement-abolitionniste-ira

Rwanda : Un an après le «suicide», dans sa cellule, de Kizito Mihigo, chanteur de gospel qui avait osé critiquer le gouvernement, Human Rights Watch avec le soutien d’autres ONGs appelle toujours à une enquête indépendante sur cette mort
https://www.rfi.fr/fr/afrique/20210217-rwanda-un-an-apr%C3%A8s-la-mort-du-chanteur-kizito-mihigo-hrw-d%C3%A9plore-l-absence-d-enqu%C3%AAte

Madagascar/écologiste avant la lettre : Dans une lettre datée de 1866, redécouvert dans un ancien livre par un historien-directeur de musée, la reine malgache Ranavalona III, alors âgée de 25 ans, s’avère écologiste avant la lettre en appelant le peuple à protéger les forêts : «la forêt c’est elle qui nous protège et nous nourrit» et «la destruction de la forêt entraîne l’absence de pluie qui engendre la famine».
Pourtant, les Hautes Terres malgaches ont, depuis, été presque totalement déforestées.
https://www.rfi.fr/fr/afrique/20210217-en-1886-d%C3%A9j%C3%A0-la-reine-ranavalona-iii-alertait-sur-la-d%C3%A9forestation-%C3%A0-madagascar

Nigeria : A Ibadan, grande ville dans le sud-ouest du pays, les affrontements meurtriers entre yoruba et haussa continuent. Un marché se trouve entièrement saccagé. De vendredi à dimanche, des haoussa armés de de couteaux et d’armes à feu ont semé le chaos dans le quartier. Une querelle entre un ouvrier haoussa et un commerçant yoruba aurait déclenché les troubles. Selon le chef traditionnel haoussa Sarkin Sasa, ce seraient des voyous d’autres quartiers «qui ont mis à mal une entente de plusieurs décennies, entre Yorubas du sud du Nigeria et Haoussas, venus du Nord».
https://www.rfi.fr/fr/afrique/20210217-nigeria-violences-ethniques-%C3%A0-ibadan-un-march%C3%A9-totalement-ravag%C3%A9

Afrique du Sud/vaccins Covid-19 : Avec un million de doses AstraZeneca livrées début février par un laboratoire indien et 500 000 doses supplémentaires commandées, l’Afrique du Sud s’était rendue compte que ce vaccin était peu efficace contre le nouveau variant sudafricain du virus. Il a été décidé de ne pas les utiliser et des vaccins Johnson & Johnson ont entre-temps été livrés. «Les doses AstraZeneca que nous avons achetées ont été mises à disposition de la plateforme de l'Union africaine à laquelle nous appartenons et seront distribuées aux pays qui ont manifesté un intérêt pour ce vaccin et qui ne sont pas concernés par le défi que représente ce variant.»
https://www.rfi.fr/fr/afrique/20210217-l-afrique-du-sud-va-mettre-ses-doses-d-astrazeneca-%C3%A0-disposition-de-l-union-africaine

Soudan/Darfour/CPI : Le Soudan vient de signer un accord de coopération avec la CPI en vue du procès d’Ali Kushayb, l'homme qui servait d'intermédiaire entre le gouvernement d'Omar El-Béchir et les milices janjawid pendant le conflit dans le Darfour (2003-04), procès dont l’audience de confirmation des charges se tiendra le 25 mai à La Haye. Ali Kushayb est inculpé pour crimes de guerre et crimes contre l'humanité.
https://www.rfi.fr/fr/afrique/20210216-darfour-le-soudan-va-coop%C3%A9rer-avec-la-cour-p%C3%A9nale-internationale-sur-le-cas-ali-kushayb

16 février 2021

G5 Sahel/Sommet de Ndjamena : Il y a un an, lors du sommet de Pau, Idriss Déby avait déjà promis 1.200 militaires tchadiens pour la zone des trois frontières (Mali/Niger/Burkina), mais ça n’a jamais été mis en exécution. Il a refait la promesse lors du sommet. Sans doute un précieux soutien pour Macron qui est sous pression en France à cause de l’opération Barkhane.
Lors du sommet, le président mauritanien, qui présidait jusque-là le G5 Sahel, va passer le témoin à son homologue tchadien Idriss Déby.
Et on parle aussi développement lors du sommet. L’Alliance Sahel – un cadre de concertation entre les principaux partenaires des pays sahéliens qui intervient dans six domaines qualifiés de ‘prioritaires’ : l'éducation, l'énergie, la gouvernance, la sécurité, la décentralisation et l'agriculture – a annoncé ce lundi des ressources additionnelles de 3 mrd €.
https://www.rfi.fr/fr/afrique/20210215-sommet-g5-sahel-le-tchad-envoie-1200-soldats-dans-la-zone-des-trois-fronti%C3%A8res

G5 Sahel : Macron : «Dans les mois qui viennent notre présence militaire au Sahel ne changera pas et nous allons lancer d'autres opérations majeures», probablement contre al-Qaïda au Maghreb islamique et ses katibas affiliés, celle de Iyad Ag Ghali et la katiba Macina d'Amadou Koufa.
Pas de réduction des effectifs de Barkhane pour le moment donc, parce que : «Nous fragiliserions les efforts accomplis jusque-là.» Mais il y aura un autre sommet, en été, et là, la situation pourrait évoluer.
https://www.rfi.fr/fr/afrique/20210216-g5-sahel-la-france-restera-pr%C3%A9sente-militairement-dans-les-prochains-mois

Congo-Kinshasa : Jean-Michel Sama Lukonde, le nouveau premier ministre, est jeune, peut incarner la rupture, le changement, le renouveau comme le veut Tshisekedi. N’ayant pas un grand poids politique, il est peu probable qu’il fera de l’ombre à Tshisekedi. Et il vient du Katanga, où il y a eu des troubles ces derniers temps et où Joseph Kabila «s’est replié» ces derniers mois.

Sierra Leone/Liberia : Sous juridiction de la Finlande où vit l’accusé depuis 2008, un procès contre Gibril Massaquoi, ancien chef rebelle sierra-léonais surnommé «l’Ange Gabriel» qui incarne l’horreur de la guerre civile sierra léonaise mais qui a aussi commis des atrocités – moins connues – au Liberia, s’ouvrira à Monrovia la semaine prochaine, puis se délocalisera en Sierra Leone pour entendre des témoins. L’accusé suivra les audiences par liaison satellite. Quatre juges, deux procureurs et un avocat de la défense feront le déplacement.
Gibril Massaquoi ne répondra que de ces crimes au Liberia. Concernant ses crimes en Sierra Léone, l’immunité lui a été accordé en 2008 en échange contre la dénonciation de ses anciens «frères d’armes».
https://www.rfi.fr/fr/afrique/20210216-le-proc%C3%A8s-de-l-ange-gabriel-ancien-chef-rebelle-sierra-l%C3%A9onais-se-d%C3%A9localise-au-liberia