24 janvier 2022

Burkina Faso : Dans une déclaration de 5 minutes lue à la RTB autour de 17h30 UT, un Mouvement patriotique pour la sauvegarde et la restauration (MPSR) a dit avoir pris le pouvoir sans aucune effusion de sang. Constitution suspendue, gouvernement dissoute, assemblée nationale dissoute, frontières du pays fermées jusqu’à nouvel ordre, couvre-feu de 21h à 5h.
https://lefaso.net/spip.php?article110700

Burkina Faso : Suite à la mutinerie d’une partie des militaires, un couvre-feu a été imposé par le gouvernement hier dimanche soir de 20h à 5h30 avec effet immédiat et sur tout le territoire national. Les écoles resteront fermées lundi et mardi.
https://www.rfi.fr/fr/afrique/20220123-burkina-des-soldats-mutin%C3%A9s-r%C3%A9clament-des-moyens-plus-adapt%C3%A9s-%C3%A0-la-lutte-contre-les-jihadistes

Burkina Faso : Dans cet article RFI, Siaka Coulibaly, directeur du Centre de suivi et d’analyses citoyen des politiques publiques, essaie de sonder l’état d’âme de l’armée burkinabè – dont le mécontentement a beaucoup augmenté depuis l’attaque d’Inata en novembre 2021, qui a – sous de conditions scandaleuses – vu le décès d'une cinquantaine de gendarmes.
https://www.rfi.fr/fr/afrique/20220124-burkina-faso-le-m%C3%A9contentement-des-soldats-en-premi%C3%A8re-ligne-dans-la-lutte-contre-les-jihadistes

Soudan/Ethiopie : Le général soudanais Mohamed Hamdan Daglo, dit «Hemetti», réputé être l’homme fort du régime militaire, s’est rendu en Ethiopie le weekend et y a rencontré Abiy Ahmed entre autres. Pas d’infos sur les résultats de sa visite. Les deux pays se disputent le triangle de Fashaga à la frontière de la province éthiopienne du Tigré. Et il y a un conflit autour du remplissement (que le Soudan – comme l’Egypte – veut lent) du Grand Barrage de la Renaissance sur le Nil bleu en Ethiopie, le Soudan se trouvant en aval.
https://www.rfi.fr/fr/afrique/20220123-le-g%C3%A9n%C3%A9ral-soudanais-daglo-hemetti-en-visite-en-%C3%A9thiopie

Côte d’Ivoire : Au nord du pays, la menace djihadiste a en partie détruit la cohésion sociale – à peu près 300 habitant.e.s peulh ont dû quitter le village de Kafolo qui avait subi deux attaques terroristes (2020 et 2021).
https://www.rfi.fr/fr/afrique/20220123-c%C3%B4te-d-ivoire-dans-le-nord-la-coh%C3%A9sion-sociale-victime-du-terrorisme

Congo-Brazzaville : Pour améliorer «l’offre de santé», un hôpital général de 200 lits a été officiellement ouvert ce weekend à Pointe-Noire.
Entre-temps, à Brazzaville, les ordures ménagères s’entassent avant d’être ramassées – un podcast RFI traite des problèmes que ça pourrait créer.
https://www.rfi.fr/fr/afrique/20220123-congo-les-attentes-des-populations-apr%C3%A8s-l-inauguration-d-un-h%C3%B4pital-%C3%A0-pointe-noire
https://www.rfi.fr/fr/podcasts/reportage-afrique/20220123-congo-brazzaville-de-plus-en-plus-envahie-par-les-ordures-m%C3%A9nag%C3%A8res

Mali : Pour attaquer, comme annoncé, les sanctions de la Cédéao en justice, Bamako pourrait saisir la Cour de justice de l’Uemoa, concernant surtout la proportionnalité des sanctions (jugées inhumaines) en vue de la faute sanctionnée. Le Comité des droits humains des Nations unies pourrait aussi être saisi mais son rôle, en général, est plutôt «de rappeler les États à leurs obligations en termes de respect des droits des civil.e.s». Enfin, sous la convention des États sans littoral de l’ONU, les pays de transit sont obligés de laisser circuler les marchandises. Bamako pourrait saisir «la commission d’arbitrage ou la Cour internationale de justice, qui est le principal organe judiciaire des Nations unies». Toutes ces procédures prendraient beaucoup de temps et les chances de succès du Mali sont jugées minimes.
https://www.rfi.fr/fr/afrique/20220124-le-mali-veut-porter-plainte-contre-les-sanctions-de-la-c%C3%A9d%C3%A9ao-comment

23 janvier 2022

Drogues en Afrique de l’Ouest : Une interview RFI avec Philip de Andrés, directeur régional de l’Office des Nations unies contre la drogue et le crime (ONUDC) pour l’Afrique de l’Ouest et l’Afrique centrale pour donner un aperçu sur le trafic de la drogue en Afrique de l’Ouest. Des routes de trafic de cannabis et de cocaïne passent par ici, et les réseaux de trafiquant.e.s seraient devenus multinationaux. Et il y a aussi une classe moyenne – par exemple au Sénégal, Ghana et Cap-Vert – qui consomme. Et il y a une «pandémie» du tramadol (un opioïde) en Afrique de l’Ouest.
L’article vient avec une carte des saisies de drogues en Afrique entre mars 2020 et avril 2021.
https://www.rfi.fr/fr/afrique/20220122-trafic-de-drogue-en-afrique-de-l-ouest-%C3%A9tat-des-lieux

Burkina Faso : Il se serait agi d’une mutinerie ce matin quand on a entendu des tirs dans plusieurs casernes à Ouagadougou et ailleurs. Des militaires mécontent.e.s demanderaient d’être débarrassé.e.s du chef de l’état-major et du directeur du service secret, de déployer plus de soldat.e.s au front contre les terroristes et de meilleurs soins pour des blessé.e.s et une prise en charge pour les familles des militaires tombé.e.s. Depuis à peu près 9h30 UT, l’internet mobile est encore une fois coupé. Et le siège du MPP (parti au pouvoir) a été incendié à Ouagadougou.
https://www.bbc.com/news/world-africa-60102087
https://www.rfi.fr/fr/afrique/20220123-burkina-faso-des-tirs-entendus-dans-deux-camps-militaires-de-la-capitale
https://www.rfi.fr/fr/en-bref/20220123-burkina-des-manifestants-incendient-le-si%C3%A8ge-du-parti-au-pouvoir-%C3%A0-ouagadougou

Guinée : la liste des 81 membres du Conseil national de la transition (CNT) a été annoncée. Dansa Kourouma, un proche de Mamadi Doumbouya qui était jusque-là président du Conseil national des organisations de la société civile guinéenne, a été nommé président du CNT. 15 des membres du CNT sont pour les partis politiques, 13 pour la société civile, 9 pour les forces de défense et de sécurité.
https://www.rfi.fr/fr/afrique/20220123-guin%C3%A9e-d%C3%A9signation-du-conseil-national-de-la-transition-dirig%C3%A9-par-dansa-kourouma