04 septembre 2021

Tunisie: Alors que le président tarde à faire connaître sa «feuille de route», un mémorandum de féministes (l’association des femmes démocrates) l’interpelle pour qu’il «mette à profit la période de transition actuelle pour mettre davantage en avant son attachement aux droits des femmes.»
https://www.rfi.fr/fr/afrique/20210904-tunisie-des-collectifs-f%C3%A9ministes-interpellent-le-pr%C3%A9sident

Maurice : Un an après la marée noire, les habitant.e.s de Mahébourg, petit village dans le sud-est de l’île, se débrouillent tant bien que mal pour survivre aux dégâts causés par le naufrage du MV Wakashio. S’ajoutent les effets néfastes du Covid sur le tourisme. Un podcast RFI de 2’19’’.
https://www.rfi.fr/fr/podcasts/reportage-afrique/20210903-mar%C3%A9e-noire-%C3%A0-maurice-un-an-apr%C3%A8s-le-village-de-mah%C3%A9bourg-se-r%C3%A9invente-tant-bien-que-mal

Algérie : Au début de la semaine, le Conseil des ministres avait adopté le plan d'action du Premier ministre. C’est maintenant au parlement de l’adopter. Au cœur des soucis : l’économie, avec la baisse des prix du gaz et des produits pétroliers, les réserves en devises étrangères en baisse et les effets de la pandémie.
https://www.rfi.fr/fr/afrique/20210903-alg%C3%A9rie-le-parlement-examine-le-plan-d-action-du-gouvernement

03 septembre 2021

Mali : Pour lutter contre l’insécurité liée au banditisme et à la présence des groupes terroristes, l’initiative «Ménaka sans armes» rassemble autorités, élus et notables locaux et l’ensemble des groupes armés signataires de l’accord de paix. Sous cette initiative lancée en 2020, de jour ainsi que de nuit, les hommes (et femmes) armé(e)s n’ont plus le droit de circuler à moto à Ménaka. A partir de 19h, plus de motocyclistes du tout et à partir de 22h plus de piétons ou automobilistes. Cette initiative pourrait être étendue à toute la région. Le règlement des litiges quotidiens par des juges islamiques fait aussi partie de «Ménaka sans armes» qui, en plus, essaie d’avoir «les leaders (traditionnels, militaires ou administratifs) de la région de Ménaka à y résider» pour réduire le sentiment d’abandon.
https://www.rfi.fr/fr/afrique/20210902-mali-m%C3%A9naka-sans-armes-une-initiative-locale-qui-prend-de-l-ampleur

Sao Tomé-et-Principe : Le 2e tour des présidentielles aura lieu ce dimanche 5 septembre. Le mandat du président actuel, Everisto Carvalho (qui n'a fait qu'un seul mandat à cause d’une santé fragile), a donc dû être prolongé au-delà d’aujourd’hui, vendredi.
https://www.rfi.fr/fr/afrique/20210903-sao-tom%C3%A9-et-principe-le-mandat-du-pr%C3%A9sident-sortant-prolong%C3%A9-en-attendant-le-second-tour

Tunisie : En prolongeant indéfiniment les pleins pouvoirs qu’il s’est octroyé le 25 juillet, le président Kaïs Saïed et son «coup d’Etat constitutionnel» contre le «trop de pluralisme» suscitent des inquiétudes que le pays retombe dans l’autocratie. Le président a-t-il l’intention de modifier la Constitution pour renforcer les pouvoirs présidentiels par rapport à ceux du Parlement ? La démocratie tunisienne et les acquis du printemps tunisien sont-ils en danger ?
https://issafrica.org/fr/iss-today/le-printemps-arabe-tunisien-reste-en-peril

Congo-Kinshasa : Après presque deux décennies de moratoire, les forêts congolaises seront à nouveau ouvertes à l'exploitation industrielle. Greenpeace Afrique, RainForest UK et RainForest Norway ont des craintes pour l’écologie et le climat. Mais la vice-Première ministre congolaise en charge de l’Environnement justifie la levée du moratoire parce qu’il n'était plus respecté. «(B)ien que le gouvernement congolais ait ce moratoire, on continue à exploiter. Et pour raison de moratoire, nous n’avons pas de données. Si vous voulez exploiter, venez demander l’autorisation.»
https://www.rfi.fr/fr/afrique/20210903-lev%C3%A9e-du-moratoire-sur-l-exploitation-des-for%C3%AAts-la-rdc-r%C3%A9pond-aux-critiques-des-ong

Mali : A cause de la répression des manifestations de juillet 2020 qui avait fait plus d’une dizaine de mort.e.s, le commandant de la Force antiterroriste d’élite malienne (Forsat) a été placé sous mandat de dépôt aujourd’hui vendredi, puis vite libéré face à la «colère de certains policiers, qui se sont rendus en nombre devant la prison».
https://www.rfi.fr/fr/afrique/20210903-mali-le-commandant-de-la-forsat-inculp%C3%A9-pour-meurtres-%C3%A9crou%C3%A9-mais-vite-lib%C3%A9r%C3%A9