08 août 2021

Werewere Liking: Un podcast RFI de 50’ sur la grande écrivaine/actrice/musicienne/femme de théâtre née au Cameroun en 1950 et vivant en Côte d’Ivoire depuis 1978, fondatrice du Village Ki-Yi et du groupe Ki Yi M'Bock.
https://www.rfi.fr/fr/podcasts/les-grandes-voix-de-l-afrique/20210807-werewere-liking-une-grande-dame-des-arts-vivants-et-des-lettres

Winnie Mandela : La petite ville de Brandfort au sud de Johannesburg vient d’être rebaptisé Winnie Mandela d’après l’héroïne de la lutte contre l’apartheid.
https://www.rfi.fr/fr/afrique/20210807-afrique-du-sud-la-ville-de-brandfort-rebaptis%C3%A9e-winnie-mandela

São Tomé-et-Principe : Le 2e tour des élections présidentielles a été repoussé du 8 au 29 août. Delfim Neves, arrivé 3e au premier tour, avait demandé un recompte des votes, il y aurait eu des fraudes massives. La Cour constitutionnelle a finalement décidé qu’il n’y aurait pas recompte mais a repoussé le 2e tour. Au 1er tour du 19 juillet, Carlos Vila Nova du principal parti de l'opposition est arrivé en tête avec 43%, derrière lui Guilherme Posser da Costa – membre de la coalition gouvernementale formé avec le parti de Delfim Neves – a obtenu 21%.
https://www.rfi.fr/fr/afrique/20210807-s%C3%A3o-tom%C3%A9-et-principe-le-second-tour-de-l-%C3%A9lection-pr%C3%A9sidentielle-repouss%C3%A9-au-29-ao%C3%BBt

Jihadisme : Washington a placé 5 jihadistes africains sur sa liste des terroristes mondiaux. Il s’agit de Sidan Ag Hitta et Salem ould Breihmatt du Groupe de soutien de l'islam et des musulmans (JNIM) au Sahel, d’Ali Mohamud Rage et AbdikadirMohamed Abdikadir d'Al-Shabab (Somalie) et de Bonomade Machude Omar d’ISIS-Mozambique
https://www.rfi.fr/fr/afrique/20210807-washington-place-cinq-dirigeants-jihadistes-en-afrique-sur-sa-liste-de-terroristes-mondiaux
Communiqué du département d'État américain : https://www.state.gov/designations-of-isis-mozambique-jnim-and-al-shabaab-leaders/

Côte d’Ivoire : A la veille du 61e anniversaire de l’indépendance, le Président a annoncé gracier neufs détenu.e.s arrêté.e.s en octobre 2020 ainsi que la mise en liberté provisoire de 69 inculpé.e.s tout en disant que «(l)'examen de la situation d'autres personnes (entendez : oppositionnelles) encore détenues se poursuit».
https://www.rfi.fr/fr/en-bref/20210806-crise-%C3%A9lectorale-de-2020-en-c%C3%B4te-d-ivoire-le-pr%C3%A9sident-alassane-ouattara-gracie-9-personnes

Burkina Faso : Selon une enquête conduite par l’institut supérieur des sciences de la population (ISSP) depuis décembre 2020, «le taux de prévalence contraceptive moderne parmi les femmes en union est passé de 28% en 2020 à 32% en 2021. Et 29% des femmes en générale utilisent au moins une méthode contraceptive.» Lisez l’article pour plus d’infos.
https://libreinfo.net/burkina-faso-29-des-femmes-utilisent-la-planification-familiale-selon-une-etude-de-lissp-et-linstitut-bill-et-melinda-gates/

06 août 2021

Afrique du Sud: Hier jeudi, le président a remanié son gouvernement «en profondeur», concernant une dizaine de ministres – une réponse aussi aux récentes émeutes. L’actuelle présidente du Parlement devient ministre de la Défense et le ministère de la Sécurité nationale sera désormais directement rattaché à la présidence. «De plus, un panel d’experts va être chargé d’enquêter sur les dysfonctionnements des services de sécurité lors de cette récente vague de violences.»
https://www.rfi.fr/fr/afrique/20210805-afrique-du-sud-cyril-ramaphosa-remanie-son-gouvernement-en-profondeur

Congo-Kinshasa : Selon le bureau conjoint des Nations unies aux droits humains (BCNUDH), le nombre de violations des droits humains au premier trimestre 2021 aurait baissé de 20% par rapport au 1er trimestre de 2020 et les violations à caractère politique de 53%. Bonne nouvelle donc, sauf que «(l)a répression perdure, mais sous une autre forme, la répression ciblée de voix dissidentes qui dénoncent des actes de corruption ou une situation politique», souvent par des procédures judiciaires.
https://www.rfi.fr/fr/afrique/20210805-rdc-qu-est-ce-qui-explique-la-baisse-des-violations-de-droits-de-l-homme

Congo-Kinshasa : Un sixième groupe (au nombre de 375) de jeunes kulunas (membres de gangs) viennent d’être envoyés à Kanyama Kasese dans le sud-est du pays pour un «service national» qui fait débat. Le chef de police de Kinshasa maintient que la population est contente de voir la criminalité diminuée et ces bandits-criminels-récidivistes deviennent utiles à la société, subissant – «dans le respect strict des droits humains» – lavage du cerveau, formation, désintoxication (du chanvre), apprentissage d’un métier (travail champêtre, menuiserie, coupe-couture, etc.). Le ministre des droits humains, par contre, n’est pas du tout d’accord avec cette pratique de relégation «attentatoire aux droits humains» – aussi nocifs qu’ils soient, tout kulunas qu’ils soient, il faut les traiter comme il faut, il faut respecter leurs droits.
https://www.rfi.fr/fr/afrique/20210806-rdc-la-m%C3%A9thode-de-r%C3%A9%C3%A9ducation-des-jeunes-d%C3%A9linquants-fait-d%C3%A9bat

Burkina Faso : Le décret français d'extradition de François Compaoré (le petit frère de l’ex-chef d’Etat Blaise Compaoré) a aujourd’hui vendredi été provisoirement suspendu par la Cour européenne des droits humains CEDH. François Compaoré est soupçonné d’avoir commandité le meurtre du journaliste d’investigation Norbert Zongo en 1998. L’éventuelle extradition sera retardée de plusieurs mois au moins ou même de plusieurs années. Avant de s’adresser à la CEDH, les avocats de François Compaoré avaient épuisé tous les recours possibles en France – le Conseil d'État en avait rejeté le dernier le 30 juillet.
https://www.rfi.fr/fr/afrique/20210806-la-cedh-suspend-provisoirement-l-extradition-de-fran%C3%A7ois-compaor%C3%A9-vers-le-burkina-faso

Mozambique : Selon l’armée rwandaise, elle aurait «repris la semaine dernière, avec les forces mozambicaines, la ville d'Awasse, et (aurait) repoussé les insurgés dans leur bastion principal de la ville portuaire de Mocimboa da Praia, cible d'un assaut imminent». Côté rwandais, il n’y aurait eu que quelques blessés – par contre, côté ennemi, il y aurait eu une centaine de morts. Après avoir chassé les jihadistes, l’armée rwandaise compte assurer le «maintien de l'ordre, des opérations de sécurisation, des patrouilles, et puis de la réforme du secteur sécuritaire» dans les zones libérées en développant les forces de sécurité locales.
https://www.rfi.fr/fr/afrique/20210806-mozambique-les-forces-rwandaises-et-mozambicaines-avancent-dans-les-bastions-des-insurg%C3%A9s

Congo-Kinshasa : Un rapport du Groupe d’Etude sur le Congo (GEC) de l’université de New York révèle que les agents de la riposte Ebola, «pour assurer la sécurité (du) personnel, mais aussi pour faire respecter les règles de santé publique ou même pour tracer les personnes contacts», auraient financé les forces de sécurité et aussi des groupes armées, tout en ainsi aggravant le conflit.
https://www.rfi.fr/fr/afrique/20210806-rdc-la-riposte-ebola-a-t-elle-financ%C3%A9-des-groupes-arm%C3%A9s