29 juin 2021

Congo-Kinshasa: Un député provincial de l’Ituri a été arrêté et inculpé pour outrage au président. Dans une vidéo devenue virale, Jean-Bosco Assamba du parti RDPR (qui fait partie de l’union sacrée) a traité Tshisekedi de ‘menteur’, «faisant allusion à ses multiples promesses non tenues en Ituri». Les propos auraient pourtant été tenus avant la déclaration d’état de siège. Sous l’état de siège, «les assemblées provinciales sont neutralisées. Les députés perdent momentanément leur immunité.» Faire taire toute critique…
https://www.rfi.fr/fr/afrique/20210629-rdc-un-d%C3%A9put%C3%A9-en-prison-pour-avoir-critiqu%C3%A9-le-pr%C3%A9sident-tshisekedi

Tchad : Troubles entre la CotonTchad (à 60% propriété de la multinationale singapourienne Olam, 35% État et 5% producteurs/productrices) et ses salarié.e.s que se sentent berné.e.s concernant l'évaluation annuelle du personnel (qui joue sur le salaire). Pendant 3 jours, les usines de coton étaient arrêtées. Faudra trouver une entente, sinon il y aura une nouvelle grève.
https://www.rfi.fr/fr/afrique/20210629-le-personnel-de-la-cotontchad-demande-une-nouvelle-%C3%A9valuation-annuelle-des-salari%C3%A9s

Tchad : Les magistrats sont en grève – d’abord de trois jours, elle est devenue illimitée – surtout pour exiger des plus de sécurité dans l’exercice de leurs fonctions. Il y a une semaine, un procureur avait été assassiné en province.
https://www.rfi.fr/fr/afrique/20210629-tchad-les-magistrats-passent-en-gr%C3%A8ve-illimit%C3%A9e-pour-exiger-plus-de-s%C3%A9curit%C3%A9

Soudan : Le Fonds Monétaire International (FMI) a annoncé l’effacement des arriérés du pays aujourd’hui mardi et a simultanément annoncé avoir accordé un crédit de 2,47 mrd de USD sur 3 ans et 3 mois dans le cadre de sa facilité élargie de crédit (FEC).
https://www.rfi.fr/fr/en-bref/20210629-le-fmi-approuve-une-aide-de-2-47-milliards-de-dollars-pour-le-soudan

28 juin 2021

Mali/Sahel: Un podcast RFI de 5’55’’, une interview avec l’éminent anthropologue Jean-Pierre Olivier de Sardan. Barkhane était dans l’impasse, la décision de mettre fin à cette opération était inévitable, vu son manque de succès, causée surtout par la méconnaissance du contexte, d’un jihadisme bien enraciné localement. La clé du terrorisme est le développement – et pas d’un développement imposé de l’extérieur. Il faut soutenir les initiatives locales plutôt que de continuer à «intervenir» surtout si c’est militairement.
https://www.rfi.fr/fr/podcasts/invit%C3%A9-afrique/20210628-jean-pierre-olivier-de-sardan-il-fallait-mettre-fin-%C3%A0-barkhane-d-une-fa%C3%A7on-ou-d-une-autre

Congo-Brazzaville : L’explosion d’un dépôt d’armes et de munitions de l’armée congolaise dans le quartier Mpila à Brazzaville en 2012 a fait au moins 115 personnes blessées grave, devenues invalides. Depuis 7 mois déjà, leur rente viagère de 220 000 FCFA par mois par personne n’est plus payée. Elles entament la deuxième semaine de sit-in devant le ministère des Finances. Pas de réaction du ministère jusque-là.
https://www.rfi.fr/fr/afrique/20210628-congo-b-les-invalides-de-mpila-en-sit-in-pour-r%C3%A9clamer-le-versement-de-leur-indemnit%C3%A9

Burkina Faso : Le titre de cet article RFI est «Face à la colère, le président Kaboré prêche l'unité des Burkinabè». Mais est-ce qu’il croit vraiment que des prêches sont ce qu’il faut contre l’insécurité ? Bien-sûr, il promet des mesures «idoines» - comme si la promesse était déjà la solution. Et il demande surtout «de surseoir aux marches et aux meetings projetés afin de ne pas faire le lit de notre désunion face à l'ennemi commun. Nous devons poursuivre le dialogue politique pour conduire à affiner notre consensus politique sur toutes les questions d'intérêt national, en particulier celles qui sont relatives à la sécurité».
https://www.rfi.fr/fr/afrique/20210628-face-%C3%A0-la-col%C3%A8re-le-pr%C3%A9sident-kabor%C3%A9-pr%C3%AAche-l-unit%C3%A9-des-burkinab%C3%A8

Burundi : Des hommes lourdement armés – on ne sait ni qui ni pourquoi – ont tendu une embuscade aux véhicules dans la commune de Rutegama, sur la route de Bujumbura à Gitega, la nouvelle capitale. Ils ont tué entre 16 et 18 personnes (dont 13 brûlées vives dans deux véhicules) et blessé 15 autres. Aucun groupe n’a revendiqué cette embuscade terroriste. Le 9 mai déjà, 12 personnes avaient été tuées sur la même route, dans les mêmes circonstances. Le gouvernement avait pointé «du doigt des retraités ex-FAB, membres de l’ancienne armée alors dominée par la minorité tutsie.» Cette fois, une dizaine de militant.e.s du principal parti d’opposition, le CNL d’Agathon Rwasa, ont été arrêté.e.s depuis samedi soir dans la commune de Rutegama. Le gouvernement se sert-il du massacre pour réprimer l’opposition ?
https://www.rfi.fr/fr/afrique/20210628-burundi-une-vingtaine-de-morts-dans-une-embuscade-prenant-pour-cible-de-v%C3%A9hicules-de-civils

Soudan : Le gouvernement, à l’unanimité (donc avec l’accord du ministre de la Défense/avec l’accord de l’armée) a donné son feu vert pour l’envoi d’Omar el-Béchir et d’anciens ministres (probablement Ahmed Haroun et Abdelrahim Mohamed Hussein) à la Haye, à la Cour pénale internationale (CPI).
https://www.rfi.fr/fr/afrique/20210628-le-soudan-donne-son-feu-vert-%C3%A0-un-transfert-d-omar-el-b%C3%A9chir-et-d-anciens-ministres-%C3%A0-la-cpi

Ethiopie : Selon «plusieurs médias d’Etat», les forces des anciennes autorités de la région (TPLF) auraient repris Mekele, chef-lieu du Tigré. L’armée éthiopienne ainsi que l’administration provisoire auraient quitté Mekele. Et Addis aurait déclaré un cessez-le-feu unilatéral et inconditionnel. A Addis, des ambassades occidentales auraient été contactées pour des négociations sur un cessez-le-feu. Tout est flou. A Mekele, les communications ont été coupées.
https://www.rfi.fr/fr/en-bref/20210628-%C3%A9thiopie-le-gouvernement-d%C3%A9cr%C3%A8te-un-cessez-le-feu-unilat%C3%A9ral-au-tigr%C3%A9-annoncent-des-m%C3%A9dias-d-%C3%A9tat